Aller à : Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Fil de navigation

Une sélection des bibliothécaires

05 octobre - Journée internationale des enseignants

Il y a : les auteurs enseignants qui se souviennent des années collège, les enseignants qui sont aussi des écrivains, les films qui parlent d’enseignants parfois très décalés, les collégiens et collégiennes devenues auteur(e)s de bd, les auteurs jeunesse qui parlent du nouveau prof, l’inénarrable Esther et ses années de primaire (puis de collège), et même un cd, et un morceau incontournable…
Tout cela pour décrire les années fondatrices de notre rapport au monde, ah l’école !

« Il suffit d'un professeur - un seul - pour nous sauver de nous-même et nous faire oublier tous les autres ».
Daniel Pennac

 

« Chagrin d’école » Daniel Pennac - Gallimard
La question de l'école est abordée du point de vue du mauvais élève, mêlant souvenirs autobiographiques et réflexions sur la pédagogie et les dysfonctionnements de l'institution scolaire, sur le rôle des parents et le souhait des jeunes de savoir et d'apprendre.
*Un récit témoignage touchant et émouvant. Chacun y trouvera quelques souvenirs d'enfance heureux ou tristes. Un roman qui restera toujours d'actualité.
Daniel Pennac a notamment reçu le prix Renaudot en 2007 pour cet ouvrage.

Chagrin decole

 

« Mots d'excuse : tous ce que les parents écrivent aux enseignants » Patrice Romain - Lafon
Patrice Romain, durant toutes ces années, collectionnait les célèbres mots d'excuses que font les parents d'élèves aux professeurs pour expliquer la cause d'un retard ou d'une absence de leur enfant à l'école.
*Riche de son expérience d'enseignant et de directeur d'école, il nous livre quelques-unes des plus belles perles qu'il a vu passer dans sa carrière : Savoureux !
> Après l'immense succès de « Mots d'excuse », ce second volume nous replonge dans l'univers insoupçonné de nos chères têtes blondes : « Nouveaux mots d’excuses : Les parents écrivent encore aux enseignants » - François Bourin Editeur.

Mots dexcuse

 

« Histoire du fils » Marie-Hélène Lafon - Buchet Chastel est la chronique d'une famille dans le Cantal à travers quelques dates clés (de 1908 à 2008) qui servent de fil conducteur à une filiation.
*Une lecture pleine de poésie.
Professeur agrégée de Lettres Classiques, Marie-Hélène Lafon choisit d’enseigner dans un collège situé en Zone d’Éducation Prioritaire (ZEP). Elle commence à écrire en 1996. Elle préside le prix littéraire des lycéens de Compiègne en 2003-2004.

Histoire du fils

 

« Entre les murs » François Bégaudeau - Verticales (+ film)
Entre les murs, entre les lignes, entre les mots... Un an d'immersion dans un collège parisien du XIXe arrondissement, classé en ZEP...
*Vu par un professeur de Français amoureux de son métier.
> Palme d'or au Festival de Cannes 2008. César 2009 de la « Meilleure Adaptation » pour François Bégaudeau, Laurent Cantet et Robin Campillo.

Entre les murs

 

Nous aurions aussi pu vous citer :

Ils sont plusieurs à avoir enseigné en collège et dans le secondaire. Tout comme Alexis Jenni, Prix Goncourt 2011 avec « L'Art français de la guerre » - Gallimard, longtemps prof de SVT (sciences de la vie et de la Terre) dans un lycée de Lyon, en disponibilité depuis 2014.

L art français de la guerre

Ou encore, Laurent Binet, Yannick Haenel, Jérôme Ferrari : Prix Goncourt 2012 avec « Le sermon sur la chute de Rome » - Thélème (livre audio) … ils sont bien sûr à découvrir dans nos M.I !

 

Cinéma

« Le cercle des poètes disparus » Peter Weir
Nouvelle Angleterre, 1959, une école, l'académie Walton, austère et fermée au monde extérieur. Repliés sur eux-mêmes par des décennies d'enseignement ultra classique, les élèves sont conditionnés à ne pas exprimer une idée de trop. C'est alors qu'arrive John Keating, professeur de littérature qui vécut jadis le conformisme rigide de Walton, et qui va inciter les élèves à s'exprimer et à dépasser leurs limites, sans pour autant faire dans la provocation, il est le catalyseur qui distille des leçons de vie, un apprentissage de la liberté.
*Poétique, émouvant, drôle, Un joli film à (re)découvrir !

Le cercle des poetes disparus

 

« L’homme irrationnel » - Woody Allen
Sur le campus d'une petite université de la côte Est des États-Unis, un professeur de philosophie à la quarantaine bedonnante, quelque peu alcoolisé et en pleine crise existentielle, redonne un sens à son existence quand il surprend un jour une conversation dans un restaurant. Il élabore le projet d'assassiner un juge qui lui paraît nuisible. Persuadé qu'aucun lien ne pourra être fait entre lui et la victime, il mène son plan à bien et retrouve la joie de vivre. Mais c'est sans compter l'intuition d'une professeure qui s'est jetée dans son lit dès son arrivée et l'intelligence d'une ravissante étudiante avec qui il entame une liaison sérieuse.
*Intrigant et incontournable !

Lhomme irrationnel

 

« Les Héritiers » - Marie-Castille Mention-Schaar
« D’après une histoire vraie. Au Lycée Léon Blum de Créteil, la classe de seconde 1 est réputée pour être catastrophique tant les élèves sont ingérables et leur niveau général est faible. Madame Gueguen, leur professeure d’histoire, décide de les faire participer au Concours National de la Résistance et de la Déportation. Les élèves acceptent de relever le défi et vont peu à peu être transformés... ».
*Ariane Ascaride, magnifique Madame Gueguen !

Les heritiers

 

Bandes dessinées

« Claudine à l’école » Lucie Durbiano - Gallimard (Adaptation du roman de Colette)
Cette année qui débute doit se conclure avec les épreuves du brevet, mais les études ennuient profondément Claudine qui préfère jouer des tours à ses camarades et se mêler des affaires des grandes personnes. Du haut de ses quinze ans, cette jeune fille vive, un brin effrontée, déstabilise le petit monde qui l'entoure. Si certains hommes commencent à la courtiser franchement, elle, de son côté, s'éprend de la nouvelle institutrice. Dès lors, l'école de jeunes filles du village devient le théâtre d'une comédie de mœurs tendre et piquante aux accents vaudevillesques.
*L’auteure permet de découvrir d'une manière différente un classique de la littérature.

Claudine a lecole

 

« Retour au collège » Riad Sattouf - Hachette littératures
À 27 ans, Riad Sattouf, traumatisé par ses années de collège, décide de retourner en 3e. Mais pas n'importe où : chez les riches. Le jour de son arrivée, le principal le prévient : «Dans mon établissement, vous n'entendrez pas beaucoup de "nique ta mère".» Raté. L'élève Sattouf a tout vu, tout entendu. Et il en est ressorti avec une certitude : les adolescents des beaux quartiers sont loin d'être des enfants sages...
*Riad Sattouf est retourné dans un collège huppé sans imaginer ce qu'il allait trouver. Il n'a pas été déçu du « séjour ».
>Adaptation ciné « Les beaux gosses »

Retour au college Les beaux gosses

 

Jeunesse

  • Enfants

« Des poissons dans la tête » Louis Sachar - Bayard jeunesse
Angeline a huit ans, trois ans d'avance à l'école et des poissons plein la tête... Quand ses camarades la traitent de monstre ou de bébé, elle trouve refuge au milieu des immenses aquariums du Musée océanographique. À moins qu'elle ne se console avec un bon livre d'aventures et un grand verre d'eau salée…
*Un roman atypique, et qu'on ne lâche pas. Les rencontres et l'amitié vont la sauver.

Des poissons dans la tete

 

« Joker » Susie Morgenstern - L'Ecole des loisirs
Pour Charles et ses copains, c'est la dernière année scolaire en primaire ! Mais alors qu'ils attendaient un nouveau maître tout jeune, tout beau, tout sportif… Ils tombent sur un « nouveau » maître tout vieux !
*Ce livre est touchant, farfelu et qu'il délivre sans en avoir l'air de beaux messages sur la vie.

Joker

 

Bandes dessinées

« Les Profs » Pica, Mauricet et Erroc - Bamboo éd
Suivez le prof d'histoire débutant, le prof de gym sur-vitaminé, la prof de français sexy, le prof de philo blasé et la prof d'Anglais peau de vache dans leur croisade contre l'ignorance et le poil dans la main !

Les profs

 

« L'élève Ducobu » Zidrou Godi, Bernard - Le Lombard
L'Élève Ducobu est une série de bandes dessinées créée en 1992 par Zidrou (scénariste) et Godi (dessinateur) dont le héros est un enfant rondouillard, cancre en pull rayé jaune et noir, employant toutes sortes de techniques pour tenter de copier sur sa voisine première de la classe, Léonie Gratin.

Ducobu

 

« Les Cahiers d'Esther » Riad Sattouf - Allary (adaptation de la série de bande dessinée éponyme (2016))
« Les Cahiers d’Esther » a été initié par Riad Sattouf en 2015 avec une idée un peu folle : se faire le porte-voix d’une jeune fille d’aujourd’hui pour assister, année après année, à ses transformations, et montrer l’évolution de notre société à travers ses yeux.
*Drôle et au plus près de la réalité.
>Le dernier tome sortira en 2024, l’année de ses 18 ans.

Les cahiers dEsther

Et aussi…

 

  • Ado

« La Vague » Todd Strasser - Pocket
Paru aux Etats-Unis en 1981, « La Vague » est un best-seller, vendu à 1,5 millions d'exemplaires en Europe. Il fait maintenant partie des manuels scolaires dans les écoles d'Allemagne.
« La Vague » est basée sur une expérience réelle de cinq jours, menée pendant un cours d'histoire dans un lycée de Californie.
Alors qu'ils étudient la Seconde Guerre mondiale, les élèves s'interrogent sur la facilité avec laquelle le peuple allemand a suivi Hitler et les nazis. Leur professeur d'histoire décide alors d'appliquer certains principes du nazisme et ainsi donner à sa classe le sentiment d'appartenir à une élite : « Le pouvoir par la discipline ! Le pouvoir par la communauté ! Le pouvoir par l'action ! »
*Un livre fort qui fait ressortir une réflexion sur les effets de groupes, la liberté individuelle et la liberté de pensée...

La vague

 

Bande dessinée

« Tous les héros s’appellent phenix » Nastasia Rugani et Jeremie Royer adaptation du roman du même titre de Nastasia Rugani - Rue de Sèvres
Lorsque Phénix et sa petite soeur Sacha se font raccompagner par le professeur d'anglais, elles n'imaginent pas que celui-ci va également séduire leur mère. Bien vite, elles se rendent compte que l'homme est un peu trop strict et autoritaire, parfois dur et cassant sans raison.

Tous les heros sappellent Phenix

 

Musique

« The Wall » Pink Floyd - EMI
Rarement un album de Pink Floyd n’a été aussi dense, les tiraillements du groupe sont palpables, et la déchirure finale se fait sentir. Waters bataille pour un troisième album, très personnel aussi, dans The Wall ; les trois auteurs refusent. Les compos iront sur The Final Cut quatre ans plus tard et sur The Pros and The Cons of Hitch Hicking, album solo de Waters. Avec The Wall, débute l’isolement du groupe par rapport à son public. En concert, le groupe joue derrière un mur en construction pour finir entièrement caché ; Waters ne supporte plus le public. Sa parano se fait aussi sentir lors du tournage du film The Wall avec Bob Geldoff dans le rôle principal. Noir et cinglant, la mise en images des propos de Waters marquent une génération, notamment le très célèbre « Another Brick in the Wall ».
Chef d’œuvre dans la carrière brillante de Pink Floyd, « The Wall » est le dernier album à quatre et reste à ce jour une référence crépusculaire du rock progressif des années 70.
Source : Mériadec de Rigaud - Copyright 2019 Music Story

The wall