Aller à : Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Fil de navigation

 Le petit singe ou le hamster ? Une belle découverte due au confinement.

Pendant le confinement, et surtout les premières semaines, nous avons eu du temps « à occuper différemment ». Et peut-être faites-vous partie de ceux et celles qui ont pâtit du manque d’interaction, de liberté de mouvement et qui se sont sentis envahis de pensées… au point d’entendre un vacarme dans sa tête : tel la roue du hamster, ça tourne et tourne et difficile de l’arrêter.

Hamster

Serge Marquis, est médecin, spécialiste de santé communautaire au Québec. Depuis plus de trente ans, il s’intéresse à la santé des organisations. Il a développé un intérêt tout particulier pour le stress, l’épuisement professionnel et la détresse psychologique surtout dans l’espace de travail. Il s’est également intéressé à la difficulté de maintenir un équilibre entre la vie au travail et à l’extérieur du travail. Il a étudié la perte de sens, la soif de reconnaissance et le rapport complètement névrosé qu’a l’homme moderne avec le temps.

Vous me suivez ?

Afin de partager cette expérience, et l’enrichir pour le plus grand nombre, Serge Marquis a publié ce livre, devenu un best-seller dans le monde entier : Pensouillard le hamster, publié en France sous le titre : « On est foutus on pense trop »

Pensouillard

Pour avoir un bel aperçu de l’ouvrage, vous pouvez aller sur ce blog où Elodie a bien résumé son propos « À travers cette métaphore amusante, le Dr Marquis nous apprend à apprivoiser nos pensouillures, ces pensées négatives qui nous gâchent la vie et dont le bruit nous empêche de nous concentrer sur le moment présent ».

Une fois dévoré cet ouvrage (empruntable sur le catalogue de la M.I), vous pourrez aller plus loin en écoutant Serge Marquis développer son propos (filmé pendant le confinement) lors d’une interview sur le site Prezens.

Et pour conclure je vous emmène en Asie, où les bouddhistes n’ont pas de hamster… C’est un petit singe qui joue ce rôle dans notre mental et j’ai trouvé un dernier petit film très court qui vous expliquera comment « occuper notre petit singe »

Alors, Inspirez… soufflez… laissez aller.

Singes