Aller à : Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Fil de navigation

« L'amour de ma mère est immortel. »
Albert Cohen

Explorez notre sélection de livres sur les mamans. Pour la fête des mères ou pour toute autre occasion, découvrez ces histoires touchantes et pleines d'émotions...
A réserver dans vos Médiathèques.

 

Quand les écrivains rendent hommage à leur mère…

« Le livre de ma mère » Albert Cohen - Livre de poche
Albert Cohen se dévoile à nous peu après la mort de sa mère, en mettant à nu ses sentiments et ses regrets. Il livre des détails qui lui viennent en mémoire ou des moments-clés de la vie de celle qui lui était si chère.
Un témoignage percutant sur l’amour filial, à lire pour la beauté des mots, pour la sincérité du propos...
Ce livre est un trésor.

Le livre de ma mere

 

« La promesse de l'aube » Romain Gary - Livre de poche
C’est d'abord l'histoire d'un amour fou. L'amour d'une mère pour son fils, qu'elle élève seule dans l'entre-deux-guerres, de la Lituanie à Nice en passant par la Pologne, dans des conditions matérielle très difficiles qu’elles surmontent avec une énergie et une inventivité hors de toute imagination.
Magnifique !

La promesse de laube

 

« Une femme » Annie Ernaux - Gallimard
Après la mort de sa mère, Annie Ernaux revient sur la vie de cette femme et sur ces sentiments pour sa mère. Un récit simple et épuré qui touche au cœur.
C'est un beau livre, très touchant et juste.

Une femme

 

« Ma mère, cette inconnue » Philippe Labro - Gallimard
L'écrivain évoque le destin de sa mère, Nekta. Née d'une relation clandestine entre une enseignante et son riche employeur, elle suit des cours dans une pension suisse, payée par ce père inconnu. A sa mort, sa mère ne peut plus payer l'institution et elle est envoyée dans un pensionnat français. Devenue fonctionnaire passionnée de théâtre, elle fonde une famille.

Ma mere cette inconnue

 

« Grandir » Sophie Fontanel - Robert Laffont
L'histoire de l'amour d'une jeune fille pour sa mère. Très touchant et très juste ce petit roman qui parle de la relation entre une fille et sa mère vieillissante. La dépendance, l'inversion des rôles parents / enfants, la peur de perdre l'être cher...

Grandir

 

« Journal d'un amour perdu » Eric-Emmanuel Schmitt - Albin Michel
Suite au décès de sa mère, à qui il vouait un amour sans faille, Éric Emmanuel Schmitt nous livre son journal intime...
Un livre chargé d'émotions...

Journal dun amour perdu

 

« Non, ma mère n'est pas un problème » Stéphanie Janicot - Albin Michel
Aaron-Pierre, un quadragénaire fils d'une mère juive et d'un père catholique, décide d'entrer en psychanalyse. Son récit est aussi celui de sa mère, une femme battue qui s'est peu à peu murée dans la frigidité et la révolte conjugale...

Non ma mere nest pas un probleme

 

« Sa mère » Saphia Azzeddine - Stock
Marie-Adélaïde, caissière à La Miche dorée, est née sous X et n'a jamais connu sa mère. Après avoir réglé ses comptes à sa façon, elle passe quelques mois en prison. A sa sortie, elle devient nounou chez la Sublime, dont les enfants parfaits lui laissent du temps pour enfin devenir elle-même.

Sa mere

 

« La mère morte » Blandine de Caunes - Stock
Les dernières années de l'écrivaine Benoîte Groult (1920-2016) relatées par sa fille. De sa maladie mentale due à l'âge à sa disparition, l'auteure évoque ses difficultés à faire le deuil de cette mère admirée. Quelques semaines avant, sa propre fille, Violette, 36 ans, est morte dans un accident de la route. Elle relate l'ordre du monde inversé, la perte et le désir d'avancer.

La mere morte

 

 « Ma mère avait raison » Alexandre Jardin - Grasset
Elle est dans les yeux de son fils l’héroïne-née, la tisseuse d’aventures, l’inspiratrice des hommes, la source jaillissante de mille questions - elle est le roman-même.

Ma mere avait raison

 

« L'étrange et drolatique voyage de ma mère en Amnésie » Michel Mompontet - JC Lattès
Lorsque Michel comprend que sa mère Geneviève, solide et truculente Gasconne, perd la tête, il décide de se faire le greffier de sa mémoire en fuite. Ce livre est la chronique pleine d'humour et d'émotion de l'année passée auprès d'elle à tenter de colmater les brèches. L'amour réussirait-il là où la médecine échoue ?

Letrange et drolatique voyage de ma mere en Amnesie

 

« Les dents de ma mère » Amandine Cornette de Saint Cyr - Plon
Un roman pour donner espoir à celles qui cherchent comment réchapper de la dévoration maternelle et mener leur vie amoureuse en toute autonomie.

Les dents de ma mere

 

« Trois jours chez ma mère » François Weyergans - B. Grasset
Un homme a décidé à l'occasion de ses 50 ans de se construire une nouvelle vie. Mais les souvenirs de son existence passée ne l'abandonnent pas, comme il le souhaiterait... Un très bon moment de lecture.

Trois jours chez ma mere

 

« La petite Bijou » Patrick Modiano - Gallimard
Dans ce roman paru en 2001, la narratrice est une jeune fille qui se prénomme Thérèse mais lorsqu'elle était petit sa mère l'appelait « La petite bijou ». Elle est née de père inconnu. Sa mère se prenait pour une comtesse. Pourtant elle était affublée d'un surnom la Boche qui augure d'une période trouble durant l'occupation. On retrouve l'univers habituel de : Paris, la jeunesse angoissée, la quête de l'identité.

La petite bijou

 

« La vie secrète d'une mère indigne » Fiona Neill - Pocket
D'un côté, il y a ces mères exemplaires, celles qui préparent plusieurs gâteaux pour la kermesse de l'école, tiennent les stands de chamboule-tout, s'occupent de coudre les costumes du spectacle de fin d'année ; ces femmes toujours ponctuelles, pomponnées, et souriantes en prime ! Et puis de l'autre, il y a ces mamans débordées qui claquent la porte de chez elles en laissant les clés à l'intérieur, accompagnent leurs enfants à l'école en pyjama et oublient systématiquement leur goûter… Lucy appartient définitivement à cette deuxième catégorie. Pour ce qui est de l'organisation, c'est une vraie calamité ! Mais si elle fait tout de travers, c'est toujours avec sincérité. Et malgré les loupés, elle se débrouille comme elle peut avec sa petite famille. Là où les choses se compliquent, c'est quand elle commence à lorgner sur un parent d'élève… super sexy, rencontré à la sortie des classes ! Mauvaise idée, Miss Catastrophe. Très très mauvaise idée !

La vie secrete dune mere indigne

 

Documents


« Les grands hommes et leur mère » Sabine Melchior-Bonnet - O. Jacob
L'historienne étudie l'impact des liens maternels chez quelques figures historiques. Elle analyse leurs représentations de la figure maternelle et retrace l'évolution du lien filial dans leur vie publique. Prix Simone Veil 2017 (essai).

Les grands hommes et leur mere

 

« Le conflit » Elisabeth Badinter - Flammarion
Badinter constate un repli sur le terrain des droits des femmes, repérable notamment à travers certains discours naturalistes visant à river les femmes à leur rôle de mère.

Le conflit

 

« Mère épuisée » Stéphanie Allenou - les Liens qui libèrent
Le récit poignant d'une mère ordinaire qui ose dire comment au fil des jours elle s'épuise, s'isole, se sent envahie de doutes et de peurs. Un témoignage qui rejoint le commun de chaque femme prise entre le bonheur d'être mère et la difficulté de vivre dans une société peu encline à entendre cette part non idéale et obscure de la maternité.

Mere epuisee

 

« Lettres à ma mère » Didier Lett - Le Robert
De Charles Baudelaire à Gérard Depardieu, en passant par Paul Éluard, Le Corbusier ou encore Marie Trintignant... Découvrez les plus belles lettres de relations maternelles et filiales de personnages célèbres et anonymes.

Lettres a ma mere

 

« Mère, je vous aime » - Sortilèges
Les plus belles histoires sur les mères.

Meres je vous aime

 

 

Ils ont dit…
« Une mère, vois-tu, c'est l'humanité » Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)
« Une mère c'est le cœur inexplorable et doux, blanc du côté sacré, noir du côté jaloux » Victor Hugo ; La légende des siècles, Petit Paul (1876)
« La beauté des mères dépasse infiniment la gloire de la nature » Christian Bobin ; Le Très-Bas (1992)
« Le cœur d'une mère est un abîme au fond duquel se trouve toujours un pardon » Balzac Artiste, écrivain (1799-1850)